Le Musée du Football mondial de la FIFA recueille, expose et préserve des objets, documents et photos importants concernant le football international et son instance dirigeante. Notre objectif consiste à connecter et à inspirer les gens à l’aide d’objets faisant partie du patrimoine du football, montrant la transformation du football de sport modeste en une véritable culture mondiale. Notre collection évolutive comporte plus de 1 000 expositions comprenant des objets, textes et photos provenant des archives de la FIFA.

Coupes du Monde de la FIFA
Découvrez en détail chacune des Coupes du Monde depuis le tout premier tournoi en Uruguay, en 1930. Notre exposition permanente comporte des objets particuliers de chaque édition, en plus de l'authentique trophée de la Coupe du Monde de la FIFA.

Coupe du Monde 1966 : les notes de l'arbitre pour Angleterre - Argentine en quart de finale à Wembley | ©FIFA Museum
Voici les notes prises par l’arbitre allemand, Rudolf Kreitlein, lors du très tendu quart de finale de la Coupe du Monde 1966 entre l’Angleterre et l’Argentine, à Wembley. M. Kreitlein exclut le capitaine argentin Antonio Rattín à la 35e minute. Refusant de quitter le terrain, le joueur plaida son innocence et – comme l’indiquent les notes de l’arbitre – demanda même l’aide d’un interprète. Cependant, les notes dévoilent aussi que ce n’était pas le premier avertissement oral donné à l’Argentin. Il finit par quitter le terrain.

Ce match et cet incident en particulier ont joué un rôle important dans la mise en place de cartons jaune et rouge. Après le quart de finale, l'arbitre anglais Ken Aston, lui aussi présent pour persuader Rattín de quitter le terrain, était en voiture quand il s'arrêta à un feu tricolore. Les feux orange et rouge changèrent le cours de l’histoire : à la Coupe du Monde suivante en 1970, les arbitres utilisaient les cartons pour la première fois.

Coupes du Monde Féminines de la FIFA

Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015 : ballon du coup d'envoi de la finale à Vancouver | ©FIFA Museum
Outre les tournois masculins, chaque Coupe du Monde Féminine de la FIFA dispose d’une vitrine au musée. Faisant face à la Coupe du Monde des hommes, le vrai trophée de la Coupe du Monde féminine de football est également exposé.

Au cours d’une rencontre de folie, l’Américaine Carli Lloyd inscrivait le premier triplé et les buts les plus rapides d’une finale féminine. Elle marquait ses premier et deuxième buts aux 3e et 5e minutes, mais c’est sa troisième réalisation à la 16e qui reste gravée dans les mémoires. Sa frappe sensationnelle depuis sa moitié de terrain fut même nommée pour le Prix Puskás 2015. Grâce à son triplé en 14 minutes, Lloyd aidait son pays à décrocher un troisième titre de Championnes du monde, un record, les États-Unis battant tranquillement le Japon 5-2. Il s’agit aussi de la plus large victoire d’une finale de Coupe du Monde Féminine.

Rencontres mondiales

Bocio d'Hounkpatin l'Ancien, figurine de vaudou, Bénin, années 1950 | ©FIFA Museum
Le football inspire les gens de toutes origines et du monde entier. Le musée commémore cette qualité unique en donnant aux invités la possibilité de rencontrer des individus remarquables et de découvrir leur histoire personnelle.

Dans certains endroits du monde, il est bien connu que des sorciers « Juju » essaient d’influencer les matches de football à l’aide de bocio, une sorte de sifflet fermé conçu pour que les décisions arbitrales aillent en faveur de leur équipe. Le sifflet comporte des verrous et des chaînes pour repousser les assauts des adversaires. Pour l’instant, on ne sait pas si un bocio a déjà influencé des résultats, mais il n’y a aucune preuve du contraire non plus.

Documents historiques sur le football
Le musée gère le Centre de documentation de la FIFA et, par conséquent, détient des milliers de documents liés au football et à son développement depuis le début du XXe siècle.

Procès-verbal de la réunion de l'International Football Association Board (IFAB) lorsque la FIFA est devenue membre en 1913 | ©FIFA Museum


Créé en 1886 par les quatre associations britanniques, l’IFAB a accueilli la FIFA en 1913. Aujourd’hui, elle a pour mission première de discuter et de prendre des décisions sur les propositions de modifications des Lois du Jeu. Le Board a récemment approuvé la mise en place de la technologie de ligne de but et, dans un match de Coupe du Monde 2014 face au Honduras, l’attaquant français Karim Benzema a marqué le premier but grâce à cette innovation en phase finale.

Associations membres de la FIFA

Maillot officiel de l'équipe nationale du Bhoutan, 2015 | ©FIFA Museum
Quelle association de football sud-américaine fut la première à rejoindre la FIFA ? Mon pays est-il plus performant en Coupe du Monde que les autres nations du monde entier ? À quoi ressemblent les maillots des équipes nationales du Bhoutan, de Montserrat ou de l’Érythrée ? 

Le musée rend hommage aux 211 associations affiliées à la FIFA, des anciens vainqueurs de la Coupe du Monde jusqu’aux pays qui ne se sont encore jamais qualifiés.

Archives photographiques
Outre des expositions d’objets, le musée recueille également des photos liées aux tournois, événements de la FIFA et individus. La diverse collection d’images remonte à la fin des années 1800, exposant ainsi le changement et la progression du football au fil des ans. Qu’il s’agisse de clichés inédits de la Coupe du Monde 1934 en Italie ou de photos des stades éthiopiens dans les années 1960, les archives photographiques du Musée vous présentent des souvenirs uniques que seule une photo peut vous transmettre.

Défilé en l'honneur de la Tchécoslovaquie, finaliste de la Coupe du Monde, Prague 1934 | ©FIFA Museum
Stade Municipal d'Addis-Abeba 1967 | ©FIFA Museum